Journée québécoise de la médiation familiale
réussir sa séparation grâce à LA MÉDIATION, en présence ou à distance


Montréal, le 3 février 2021 — En cette Journée québécoise de la médiation familiale, le Comité des organismes accréditeurs en médiation familiale du Québec (COAMF) tient à souligner l’importance du travail des médiateurs familiaux, pour les parents en processus de séparation comme pour ceux qui sont séparés depuis un certain temps.

Avec les mesures sanitaires imposées en raison de la pandémie liée à la COVID-19, les bulles familiales sont mises à rude épreuve. Aux nombreuses situations inédites causées par la pandémie et la perte des repères habituels s’ajoutent les défis logistiques que peuvent vivre les familles séparées et recomposées dans un tel contexte. Heureusement, la médiation familiale à distance est possible et peut donner un coup de main pour dénouer les situations tendues et établir des solutions adaptées!

La médiation à distance

Depuis le début des mesures de confinement, de nombreux médiateurs familiaux ont adapté leur offre de services afin de pouvoir mener des médiations par visioconférence ou par téléphone. Le COAMF rappelle que la médiation à distance est depuis longtemps proposée aux couples qui ne peuvent participer en personne, que ce soit pour des raisons de santé publique, comme dans le cas d’une pandémie, d’éloignement géographique, de difficultés à côtoyer l'autre personne ou pour toute autre raison particulière. 

Pourquoi la médiation familiale ? On ne s’entend pas du tout

La bonne entente n’est pas un critère pour avoir accès à la médiation familiale, cependant, l’objectif à atteindre grâce au soutien d’un professionnel neutre et impartial. Le médiateur familial peut aider les parents à exprimer leurs demandes afin qu’elles soient entendues de part et d’autre. Grâce à ses compétences en négociation et en résolution de différends, il peut encadrer l’expression des émotions afin de permettre des échanges centrés sur la recherche de solutions et les besoins des enfants. 

On s’entend très bien, alors pourquoi recourir à la médiation?

Même quand une bonne communication existe entre les conjoints en séparation, le recours à la médiation peut être précieux. Le médiateur fait plus que régler les questions immédiatement reliées à la séparation ; il contribue au développement et au maintien d’un cadre de communication entre les conjoints à travers les années.

Le médiateur familial identifie les situations épineuses et prévoit un plan parental complet qui permettra d’affronter différentes situations de la vie après la séparation. Qu’ils soient avocats, notaires, psychologues, travailleurs sociaux, psychoéducateurs ou conseillers d’orientation, les médiateurs familiaux sont, de plus, les mieux placés pour connaître l’impact des nouvelles règles ou directives sur la vie familiale et pour aider à désamorcer des situations stressantes vécues par les familles en séparation.

Capsule vidéo sur la médiation à distance

Dans le cadre de l’édition 2021 de la Journée québécoise de la médiation familiale, le ministère de la Justice, en collaboration avec le Comité d’accréditation en médiation familiale (COAMF) et l’Association des médiateurs familiaux du Québec (AMFQ) ont produit une capsule vidéo sur la médiation à distance. Deux autres capsules portant sur la pertinence d’être accompagné par un médiateur familial sont également prévues.

L’Association des médiateurs familiaux du Québec (AMFQ)

L'Association favorise la pratique de la médiation familiale en assurant la formation et le soutien aux médiateurs familiaux. Elle joue depuis longtemps un rôle de premier plan dans le développement de la médiation familiale et comme l'alternative de choix aux recours judiciaires.

Depuis 35 ans, l'Association des médiateurs familiaux du Québec a été un phare pour les médiateurs familiaux. Pendant toutes ces années, elle a soutenu ses membres, les organismes partenaires et le public.

L'Association regroupe plus de 300 avocats, conseillers d'orientation, notaires, psychologues, travailleurs sociaux et psychoéducateurs ayant reçu une formation spécialisée en médiation familiale en plus de leur formation de base. Ceux-ci œuvrent dans l'ensemble des districts judiciaires du Québec et en plusieurs langues.

À propos du COAMF

Référence québécoise quant à l'encadrement réglementaire et professionnel de l'exercice de la médiation familiale, le Comité des organismes accréditeurs en médiation familiale regroupe les ordres professionnels concernés ainsi que les CISSS et CIUSSS qui exploitent un centre de protection de l'enfance et de la jeunesse. Il soutient la formation des médiateurs, la promotion de la médiation, la déontologie et le développement général de la médiation familiale au Québec, le tout, dans une perspective de protection du public.

 — 30 —

Renseignements :   Association des médiateurs familiaux du Québec
514 990-4011 ou 1 800 667-7559 ouinfo@mediationquebec.ca

Pour connaître en primeur les nouvelles en provenant de l'Association des médiateurs familiaux du Québec, joignez-vous à elle sur :

www.facebook.com/mediationquebec.ca