• 10 septembre 2021
  • 28 octobre 2021 (CA spécial)
  • 19 novembre 2021
  • 10 décembre 2021

Membres du conseil d'administration

Me Claudine Cusson a obtenu  son baccalauréat en droit de l’université de Montréal en 1987 et a été reçue au Barreau du Québec en 1988. Elle a commencé sa pratique en litige à Joliette. Avec quelques collègues, elle fonde l’Association du Jeune Barreau de Laurentides-Lanaudières. Elle se spécialise en litige commercial et pratique à son compte à Repentigny. Elle obtient un D.E.S.S. en droit commercial en 1995.

Un de ses dossiers étant retenu pour un projet-pilote de médiation en Cour supérieure, elle découvre ce mode alternatif de résolution des conflits. Dès cette époque, elle envisage un Centre de médiation. Elle complète sa formation en médiation civile, commercial et travail en 1998.

En 2013, Me Cusson obtient son accréditation en médiation familiale. Depuis janvier 2014, Me Cusson pratique exclusivement en médiation et le rêve d’une pratique au sein d’un Centre de médiation prend forme. Me Cusson a ouvert le Centre de médiation St-Hubert en mars 2015. Son équipe actuelle inclut trois autres médiateurs.

En 2016, Me Cusson est cooptée au conseil d’administration de l’AMFQ où elle s’est principalement impliquée dans le dossier de la formation et de la stratégie. Depuis octobre 2019, elle agit comme vice-présidente.

Me Cusson s’implique également au Comité de médiation du Barreau de Longueuil.

2020-2021

«Les défis de la séparation en pandémie» - Collaboration au panel de dix médiatrices familiales membres de l'AMFQ pour La Presse+, par Maude Goyer, 28 janvier 2021.

«Plus de séparations en temps de pandémie» - Entrevue donnée pour Naître et grandir, par Maude Goyer, 8 décembre 2020.

2019-2020

«Les séparations, la médiation et les divorces en général en temps de COVID-19» – Reportage à ici.radio-canada.ca suite à une entrevue donnée pour l’émission 15-18, reportage par Nancy Caouette, 13 avril 2020.

«Covid-19 et conflits familiaux : la médiation à la rescousse» - Entrevue donnée à Stéphanie Marin pour La Presse canadienne, 8 avril 2020        

« La garde partagée en temps de crise : ce que vous devez savoir en temps de Covid-19 » - Reportage à ici.radio-canada.ca suite à une entrevue donnée pour l'émission 15-18, reportage par Annie Desrochers, 24 mars 2020.

2016-2017

«Le calcul de la pension alimentaire» - Reportage à ici.radio-canada.ca suite à une entrevue donnée pour l'émission Entrée principale, reportage par Vincent Bolduc - Le reportage, 2 février 2017

«Médiation familiale» - Reportage à ici.radio-canada.ca suite à une entrevue donnée pour l'émission Entrée principale, reportage par Vincent Bolduc - Le reportage, 11 janvier 2017

Courriel pour rejoindre Me Claudine Cusson, vice-présidente: vice-presidence@mediationquebec.ca

Mme Julie Thériault est détentrice d’un baccalauréat de l’Université du Québec à Trois-Rivières en psychologie et d’une maîtrise en sciences de l’éducation avec un champ de spécialisation en orientation scolaire et professionnelle de l’Université de Sherbrooke. S’intéressant au champ de la psychothérapie, elle a complété une formation en psychothérapie brève avant d’effectuer un retour aux études au terme desquelles elle obtient une maîtrise en travail social de l’Université McGill.

Membre de l’ordre des conseillers et des conseillères d’orientation du Québec depuis le début des années 2000, madame Thériault a joint l’ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux du Québec en 2011. Elle obtient son accréditation à la médiation familiale en septembre 2014. Date à laquelle elle amorce une pratique privée à titre de médiatrice familiale dans la MRC de D’Autray, principalement à Lavaltrie.

Conseillère d’orientation dans les écoles de la commission scolaire des Samares de 2000 à 2004, madame Thériault travaille pour le Centre Intégré de Santé et de Services Sociaux de Lanaudière depuis 2004 où elle a occupé différents postes à titre d’agente de relations humaines et de travailleuse sociale. Elle œuvre présentement au service psychosocial courant du CLSC de Lavaltrie où elle intervient auprès d’adultes aux prises avec différentes problématiques (couple, famille, coparentalité, etc.).

Au fil des années, madame Thériault a participé à différents conseils d’administration (Groupe d’entraide Populaire de Lavaltrie, Travail de rue de Lavaltrie, Carrefour Jeunesse-Emploi de D’Autray Joliette, CPE le Siffleux). En ce moment, elle est membre et vice-présidente du conseil d’administration d’Enfance Libre Lanaudière, un organisme régional dont la mission est la prévention des agressions sexuelles et de toute forme de violence à l’égard des enfants.

Courriel pour rejoindre Mme Julie Thériault, trésorière: tresorerie@mediationquebec.ca

Mme Lyse Soucy est détentrice d'une maîtrise en service social de l'Université de Montréal et d'une maîtrise en administration publique de l'Enap. 

Elle a enseigné à l'École de service social de l'Université de Montréal pendant 30 ans au baccalauréat et à la maîtrise. Pendant la même période, elle a travaillé dans le réseau de la santé et des services sociaux à titre de travailleuse sociale et a fait de la pratique autonome. 

Elle a aussi travaillé à l'Ordre des travailleurs sociaux pendant deux ans comme chargée d'affaires professionnelles. 

Forte de toutes ces expériences professionnelles, elle est devenue médiatrice familiale accréditée et a fondé le Centre de médiation familiale de Granby, et avec une collègue, le Centre de médiation familiale de Drummondville.  

Aussi, Madame Soucy a animé pendant deux ans la formation de base en médiation familiale, formation donnée par le Centre de médiation des Bois-Francs.

Tout au long de sa carrière, elle a investi du temps pour faire avancer la profession en travail social, en occupant des postes au sein de comités et de conseils d'administration. Elle a été coordonnatrice pour la région 16 (plus de 3000 travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux) de 2012 à 2015.

Élue en 2017, Madame Soucy s'est jointe au conseil d'administration de l'AMFQ et a apporté sa contribution en acceptant le poste de trésorière. Ayant été élue à la présidence en octobre 2018, Madame Soucy est fière de pouvoir poursuivre l'excellent travail du conseil d'administration.

Courriel pour rejoindre Mme Lyse Soucy, présidente : presidence@mediationquebec.ca

Me Pier-Luc Rodrigue est détenteur d’un Baccalauréat en droit de l’université Laval depuis 2010 et a été admis au Barreau du Québec en 2011. Il a débuté sa pratique dans un cabinet de Saint-Georges-de-Beauce, principalement en litige. En 2016, Il décide d’ouvrir sa propre étude, orientée principalement sur la médiation et les résolutions de litiges. La médiation familiale prend une place grandissante dans sa pratique depuis l’obtention de son accréditation en 2016.

Me Rodrigue est impliqué dans sa communauté, il est notamment Président du conseil d’administration du Cégep Beauce-Appalaches. Il a également participé à la fondation du Club Rotaract de Saint-Georges.

Me Véronique Beaudry, notaire, est détentrice d’un Diplôme en droit notarial de l’université de Sherbrooke et a été admise à la Chambre des notaires en 2009. Elle exerce depuis dans la région de Gatineau. Depuis 2015, elle a centré sa pratique sur la médiation et le règlement de conflits. Médiatrice familiale, civile et commerciale, Me Beaudry a à cœur un traitement humain des situations de crises de ses clients afin de maintenir des liens harmonieux et des solutions gagnantes pour tous.

Impliquées dans sa communauté, elle est membre du conseil d’administration de la Maison Unies-Vers-Femmes,un organisme venant en aide aux femmes et enfants victimes de violence et elle est membre du conseil d’administration de l’Association des familles monoparentales et recomposées de l’Outaouais,qui offre du soutien aux familles de l’Outaouais.

De plus, Me Beaudry enseigne comme chargée de cours un Séminaire sur la justice participative et la médiation ainsi que Droit des successions au programme de droit civil de l’Université d’Ottawa.

Enfin, cette mère de famille active est à l’écoute de sa clientèle et elle est passionnée par la médiation au Québec.

Mme Thérèse Waked est actuellement travailleuse sociale dans le réseau de la santé et des services sociaux auprès d'une clientèle de personnes âgées. Parallèlement, elle pratique la médiation familiale auprès des couples en contexte de séparation et en contexte d’ouverture de régime de protection. Maîtrise à l’Université de Sherbrooke en Médiation Interculturelle, rédaction de l’essai final en cours.

Le fait d'avoir été membre du comité colloque pour deux années consécutives lui a donné l’envie de travailler davantage au sein d’un CA afin de promouvoir la médiation familiale, de contribuer aux différents projets et de participer aux prises de décisions concernant les sujets et les enjeux entourant notre pratique.

Le fait d’être travailleuse sociale au Liban et au Québec ainsi que bénévole dans plusieurs organismes communautaires lui a apporté une vision globale des cultures et une meilleure compréhension des particularités de chaque personne.

Trilingue (arabe, français et anglais), elle a réussi à s'adapter rapidement dans des villes aussi multiculturelles et cosmopolites que Montréal et Laval. Cela m’a donné aussi l'opportunité d'intervenir plus facilement auprès de différentes communautés et de promouvoir l’approche interculturelle dans ma pratique de médiatrice familiale.

Elle souhaite apprendre et partager de nouvelles stratégies et approches en tant qu’intervenante professionnelle dans un contexte multi et interdisciplinaire en connaissance de tous les enjeux existants. Ce poste propose des tâches et des responsabilités qui l’interpellent et qui répondent à ses ambitions et aux attentes qu’elle s’est fixées pour son parcours professionnel.

Me Véronique Collard est avocate et travaille exclusivement en matière familiale et est médiatrice familiale depuis 2012 et coordonnatrice parentale depuis 2015. Elle agit également à titre de superviseur des médiateurs familiaux ainsi qu’à titre de mentor pour les avocats en droit de la famille. Elle est associée de l’étude Collard & Eustace inc.

Elle est membre de l’AMFQ depuis l’obtention de son accréditation à titre de médiatrice. Son implication dans les dernières années s’est beaucoup concentrée sur les différents comités du Barreau de Montréal, incluant le comité de la justice participative qui met de l'avant tous les modes de résolutions de conflits, le comité Visez Droit ainsi que le comité de liaison avec la Cour supérieure ainsi que du bénévolat auprès de Justice Pro Bono.

La lecture du compte rendu de la dernière assemblée générale l'a interpellé surtout en ce qui a trait aux solutions proposées par le sous-comité familial et jeunesse. Depuis plusieurs années elle discute au sein des différents comités auxquels elle s'implique et auprès de ses collègues de l'importance de la séance de coparentalité avant même le dépôt de procédures judiciaires. Elle trouve également primordiale la collaboration de tous les intervenants auprès des familles (avocats, travailleurs sociaux, juges, psychologues, thérapeutes, etc.) dans un esprit de collaboration, et ce dans le meilleur intérêt des enfants.

Elle serait honorée de siéger au conseil d'administration de l'AMFQ. Son expérience, professionnelle, sa facilité à travailler en équipe, son sens de l'organisation et son intérêt pour la médiation sont des atouts qu’elle désire mettre au service de l'AMFQ.

Mme Sandra Londono est travailleuse sociale et médiatrice familiale de l’Université de Montréal, membre de l’Ordre de Travailleurs Sociaux et Thérapeutes Conjugaux et Familiaux du Québec et diplômée en Gestion de projets de l’ESG de l’UQAM.

Depuis 2011, elle cumule de l’expérience auprès des familles en conflit de séparation. Parmi ses meilleures expériences, elle compte l’animation de groupes d’enfants des parents séparés dans le but de les accompagner dans l’expression de leurs sentiments face à la séparation et la coordination des ateliers auprès de parents en conflit de séparation, afin de les outiller pour une communication centrée sur les besoins de leurs enfants.

Elle a aussi collaboré avec les Services Sociaux Internationaux à la création d’une Charte de Médiation Familiale Internationale dans le but d’encourager la pratique de la médiation pour résoudre les conflits familiaux transfrontaliers.

Elle a collaboré avec plusieurs médias hispanophones afin d’outiller les familles immigrantes séparées au Québec et faire la promotion de services disponibles en matière de séparation et violence conjugale. De plus, elle a fait partie de plusieurs Conseils d’administration dans le passé et a présidé une Fondation qui vient en aide de victimes de guerre colombiennes, pendant plusieurs années.

Elle œuvre présentement comme médiatrice familiale, superviseure de médiateurs familiaux sous engagement, formatrice en approche médiation, experte psychosociale en matière de garde d'enfants et coach coparentale.

Madame Londono demeure convaincue de l'importance d'offrir des services de qualité aux familles séparées et de soutenir les professionnels qui partagent cette même mission.